La chance de la littérature,c'est d'être associée aux destins de la liberté dans le monde , elle reste une forme fondamentale de contestation et de critique de l'existence.
Mario Vargas Llosa

dimanche 6 décembre 2015

POEMES





                                                              La maladie silencieuse

Ö ! Toi douleurs sournoises, tu envahies mon corps ;
tu brises ma vie, tu fais pleurer mon cœur.
Ö ! Toi la maladie silencieuse, tu détruis ma vie.
Tu t’installes petit à petit ;
dans les cellules, tu fais ton nid
Tu ronges ma chaire et tu hantes mon esprit.
Dans beaucoup de familles, tu as causé tant de malheur ;
tu as fais beaucoup de dégâts
Tu as mis de nombreuses personnes dans un triste état :
mais de toi, je n’ai pas peur,
 jusqu’au bout je vais lutter.
Je ne suis pas homme à abdiquer..
Je sais que c’est le diable qui t’envoie
Mais, un jour ce sera la fin pour toi.
Je ne te laisserai pas détruire ma vie,
 me priver de ma famille, de mes amis.
 Bientôt, tu vas rejoindre les flammes de l’enfer.
 Voila ce qui t’attends Mr le cancer ;
tu ne posséderas pas mes jours, mes nuits,
mon corps, mon esprit.
Pour tous ceux qui sont atteint de cette maladie ;
malgré les contraintes de la chimio, des rayons, la vie continue.
Ne baissez pas les bras : positivez…

Biscaras yves le 06/12/2015

 


8 commentaires:

  1. Yves bonsoir je suis trés émue tu sais en lisant les lignes mais je vais dire aussi
    comme toi
    il faut foncer et se battre contre cette foutue maladie*
    je pense que toutes ces personnes se battent et il faut beaucoup de force pour le combattre
    je pense fort aux personnes malades et à ma tante qui en ce moment se bat encore et encore
    je t'embrasse Yves

    RépondreSupprimer
  2. Yves, en te lisant, je suis passée par tous les états : frissons, larmes, douleur, mais aussi espoir, volonté, victoire. Etant moi-même récemment passée par là, je confirme, comme tu le dis si bien en conclusion, qu'il ne faut surtout pas baisser les bras face à ce monstre. Par cette publication courageuse, tu vas aider et donner de la force mentale, j'en suis persuadée, à toutes les personnes vivant le même cauchemar.

    RépondreSupprimer
  3. Je viens te dire bonjour et donner toute ma force pour combattre cette foutue maladie
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Petit bonsoir du soir en pensant fort à toi YVES
    JE t'embrasse et je repasserai demain

    RépondreSupprimer
  5. YVes maman m'a dit je viens te dire que tu dois te battre et je peux t'aider et je vais me battre aussi pour toi
    Bisous YVES

    RépondreSupprimer

Contrat Creative Commons
poeme de yves1947 de yves1947 est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.