La chance de la littérature,c'est d'être associée aux destins de la liberté dans le monde , elle reste une forme fondamentale de contestation et de critique de l'existence.
Mario Vargas Llosa

mercredi 6 juillet 2011

POEMES DE YVES 1947



                   Le dernier voyage
Bientôt les portes de la vie vont se refermer
Il faut laisser faire le temps qui passe
La vie suit son cours et on n'y peut rien
Il faut oublier le temps des amours
Des je t’aime, dès toujours
Il faudra bien partir un jour
Pour ce grand voyage sans bagage.
Dans  cet endroit secret des Sages
Dans cet endroit dont personne ne revient
Et maintenant que vais-je faire pendant cette éternité
J’aurais tout le temps pour  y penser
La mort c’est la liberté de l’esprit et de l’âme
Tel est  ma destinée
Un petit passage sur la terre
Pour rire, chanter, aimer
Et l’éternité pour  me reposer.
                           Sevy de Bassirac(04/07/2011)

Contrat Creative Commons

13 commentaires:

  1. Bonjour, Yves.
    La vie, la mort, l'amour...
    En poésie ces mots- là s'épousent si bien.
    Tu en donnes un bel exemple...avec un bel ange gardien.
    Merci beaucoup.
    En fraternité.

    RépondreSupprimer
  2. bonjour
    je rentre de quelques jours a la campagne et je vois ton poème !peux tu me le preter pour le mettre dans mon blog
    les musiques et les mots que j'aime
    il est fantastique
    je serais tres honorée de dire que c'est de toi
    amitiés

    RépondreSupprimer
  3. Mais Yves non je n'aime pas la tristesse et tes mots oui pourquoi sont ils si tristes!!!! Je veux te voir et savoir que tu penses aussi à la joie car elle est là aussi. Lorsque j'ai eu envie de parler tu étais à coté de moi et tu m'as écouté.
    YVES un sourire pour moi.Je ne supporte plus du tout les mots qui me font pleurer
    Mais ce poème est vrai et si bien écrit
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Merci Yves je te souhaite aussi
    une belle soirée
    je t'embrasse et à demain

    RépondreSupprimer
  5. bonjour
    j'ai mis ton poème dans le blog de la gitane avec un petit messagez
    j'espère que cela ne te derangera pas
    guy,m'a fais un joli cadeau aussi ,et je l'ai mis avec ton poème
    qd on vieillit ,il faut savoir prendre le temps
    de se promener et de faire des choses que l'on n'a pas eut le temps de faire
    facile a dire!!!
    moi sauvage je suis ,sauvage je reste
    merci à toi
    amitiés
    et je serais contente de te relire

    RépondreSupprimer
  6. Yves bonjour je viens de lire ton poème chez Maguy mais impossible de laisser un com enfin!!! OUI je serai bien en Bretagne et je vais profiter de ma grand-mère de ma tante et aussi des crêpes
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  7. Yves coucou avant de partir faire une petite course je viens te dire bonjour
    BISOU

    RépondreSupprimer
  8. Yves bonsoir

    Beau poème, dur et réel surtout pour moi, qui vient de perdre ma maman il y a quelques jours, là où elle est, j'espère quelle est heureuse, qu'elle a retrouvée les êtres aimés...

    Merci pour le soutien, amitié...

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour YVES
    ici il fait encore bien chaud tu sais*
    Je viens de sortir prendre du pain chaud MIAM
    et flo dort encore
    Je vais donc faire du café
    En veux tu un aussi?
    BISOU

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Yves. Ce poème est criant de vérité. Passe une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Yves,
    Je t'avais dit que je passerai... Me voilà!
    Malgré la tristesse et la nostalgie qui se dégage de tes poèmes on ressent une grande sensibilité et la beauté d'une âme éprouvée.
    France a raison, il faut penser à la vie qui coule aujourd'hui dans tes veines.
    Grosses bises. Do.

    RépondreSupprimer

Contrat Creative Commons
poeme de yves1947 de yves1947 est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.